Le Chevreuil

Le Chevreuil
Capreolus capreolus

 

Description de l’animal

Le Chevreuil (Capreolus capreolus) fait partie de la famille des Cervidés Artiodactyles.
Le Chevreuil mâle est appelé brocard. Lui seul porte des bois, mais il les perd à l’automne.
La femelle du Chevreuil est la chevrette. Elle ne porte jamais de bois. Elle est fertile jusqu’à 16 ans environ. Une vieille chevrette stérile est appelée bréhaigne.
Le jeune Chevreuil s’appelle le faon (jusqu’à 6 mois), puis chevrillard (de 6 à 12 mois), et daguet (dans sa seconde année). On reconnaît les jeunes de l’année à leur troisième molaire de lait (elle a 3 lobes, contre 2  lobes pour la molaire adulte).

Chevreuil du de côté (une chevrette) Photo C.Rolland ©2004 Le Chevreuil mesure 1,20 mètres, et 65 cm de hauteur au garrot. Un mâle adulte pèse 24 kg (de 15 à 30 kg en moyenne), une femelle 22 kg environ. Le poids des jeunes (chevrillards) permet de détecter les déséquilibres des populations.

Une chevrette en lisière de forêt 

Le petit pèse de 1 à 2 kg (en moyenne 1,6 kg) à la naissance, et gagne rapidement de 120 à 140 g par jour. Dès 6 mois, il pèse les deux tiers de son poids adulte.

Miroir en forme de coeur d'une chevrette Le pelage est brun-roux en été, gris foncé en hiver, et subit deux mues par an.
Le miroir ou rose (tache blanche à l’arrière) est en forme de rein chez le mâle, en forme de cœur chez la femelle.

Le miroir en forme de cœur d’une chevrette 

Le Chevreuil adulte possède 32 dents (20 pour le jeune).

chevreuil_39web.jpg (66296 bytes) Les bois mesurent de 20 à 25 cm de long (soit de 400 à 500 g.). Ils sont recherchés comme trophées de chasse.
La chevrette n’a pas de bois.
Portrait de l’animal.

Age et longévité

Seul l’examen de l’usure des dents, la pesée des cristallins ou encore l’étude de l’ossification de la cloison nasale permettent d’estimer l’âge d’un animal.
La plupart des Chevreuils ont moins de 11 ou 12 ans. En nature, un mâle vit ordinairement 7 à 8 ans, une femelle un peu plus. Le maximum de longévité est de 15 ans (20 ans est tout à fait exceptionnel). Une population comporte sensiblement plus de femelles que de mâles.

Traces du Chevreuil

Empreinte de patte de chevreuil (sabot d'ongulé)
empreinte de chevreuil

Les empreintes de pattes du Chevreuil sont petites et allongées, avec deux doigts bien marqués. Les deux sabots ont un bord concave. Une trace laissée par un adulte mesure 3,5 cm de long, la base représentant 1/3 de l’empreinte. (environ 2 cm chez le Faon).Piste de Chevreuil au pas (empreintes de sabots)
Piste de Chevreuil au pas (Volcelest).
Les crottes (appelées moquettes) sont noires et oblongues. Elles mesurent de 10 à15 mm de long, et de 7 à 10 mm de large.
Les animaux se couchent dans des creux, les reposées.
L’abroutissement des tiges laisse généralement le pétiole fixé sur la tige.
Les Chevreuils mâles laissent aussi des traces de frottis avec leurs bois pourvus de glandes sur les troncs des arbres pour y déposer leur odeur.
Ils font également des grattis en mettant à nu le sol avec leurs pattes avant.

L’abroutissement excessif rend buissonnants les arbres. Le Chevreuil peut endommager les pépinières (en particulier celles de Chêne rouge, de Douglas, et de Merisier). Il faut parfois les grillager pour les protéger.

Alimentation

Au printemps, Le Chevreuil de forêt consomme les feuilles de nombreux arbres feuillus (Chêne, Charme, Érable, Cornouiller…), beaucoup de Graminées, et quelques Dicotylédones.
En hiver, il consommera le Lierre sur les troncs, les Ronces, la Callune. Il peut aussi se nourrir de glands, de faines, et consommer certaines cultures (luzerne).
Les blocs de sel sont fréquentés dès leur mise en place.

Comportement

Le Chevreuil est discret, donc difficile à observer, d’autant plus qu’il est forestier. Son dénombrement exact est ainsi délicat à réaliser. L’animal est grégaire, et les Chevreuils peuvent se rassembler en milieu ouvert en hiver.
Le Chevreuil  adulte est sédentaire en forêt, sur un territoire de 30 à 60 hectares qu’il conserve durant toute sa vie.
Les mâles ont un
comportement territorial de février à août. Ils marquent par frottis et grattis leur territoire.
Le Chevreuil est gêné s’il est dérangé de façon répétitive. Son cri est une sorte d’aboiement de chien.

Répartition géographique

Le Chevreuil est présent dans presque toute l’Europe, sauf dans les grandes îles méditerranéennes (Corse, Sardaigne, Sicile) et en Irlande.
On le rencontre de l’Eurasie jusqu’en Chine, et dans le nord du Proche-Orient.

Au Nord, on le rencontre jusqu’au cercle arctique (67°N) en Scandinavie.
A Sud, il descend jusqu’en Espagne (Sierra de Cadix, 36°N).
Dans les régions méridionales, il se limite aux massifs montagneux.

Populations

En forte progression depuis 20 ans, la population de chevreuil est estimée à 1,6 million. En France, les effectifs les plus importants se trouvent dans les quarts nord-est et sud-ouest. Si l’espèce commet peu de dégâts dans les cultures agricoles, sa surabondance génère des incidences dans d’autre domaines : dégradations des milieux forestiers, risques de collision, apparitions de maladies…

La régulation des populations, notamment par la chasse, pour maintenir un équilibre entre les densités et la capacité d’accueil des habitats, est essentielle mais ne représente pas la seule mesure de gestion. Les gestionnaires devront favoriser des modalités de gestion intégrant le chevreuil dans l’aménagement des territoires, comme de nouvelles pratiques sylvicoles (régénération naturelle, création de clairières, présence de taillis…) ou la création de passages à gibier.
Depuis de nombreuses années, l’ONCFS suit cette espèce, notamment par des outils de gestion appelés « indicateurs biologiques » qui permettent de connaître les fluctuations des effectifs, la condition physique des animaux et leurs impacts sur le milieu
80 % des mâles et 90 % des femelles adultes survivent chaque année, et de 50 à 95 % des faons.

Chasse

Espèce soumise à des plans de chasse départementaux, le chevreuil est le plus souvent chassé en battue, de septembre à janvier, mais aussi à l’approche ou à poste fixe, en particulier l’été, ou à courre, d’octobre à mars.
Les prélèvements pour la saison de chasse 2003-2004 ont été d’environ 480 000 chevreuils

Habitat

Le Chevreuil est un ongulé typiquement forestier, mais on le rencontre également en montagne dans les zones encore arborées, et en plaine, y compris près des cultures. Il occupe tous les milieux boisés, des grandes forêts feuillues de plaine jusqu’à plus de 1000 mètres d’altitude dans les Alpes et les Pyrénées. L’espèce est donc très plastique.
Il préfère les
forêts feuillues, avec un sous-bois arbustif assez riche, comportant des clairières ensoleillées. Il fréquente plutôt les lisières et les zones de transition (par exemple entre forêt et cultures, les layons, les bords de chemins).
Il colonise également les landes à Genêts et Ajoncs (dans le massif armoricain), la garrigue à Chêne vert (sur le pourtour de la méditerranée), les zones humides, le bocage, les plaines.
Son domaine vital annuel atteint 200 à 300 hectares.

On peut favoriser cette espèce en privilégiant les forêts de feuillus, riches en couvert bas, les petites trouées, avec un maximum de lumière au sol.

Cycle de vie et reproduction

Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
   

 

Mue de printemps

     

Mue d’automne

   

Refaits

Chute du velours

Bois frayés

Chute des bois

 

Comportement territorial des mâles

       
           

Fécondation

   
               

Diapause embryonnaire

 
                      Implantation
  Gestation réelle              
     

Mise bas

         
     

Dispersion des jeunes de 1 an

             

Le Chevreuil perd ses bois chaque année, entre octobre et décembre. Les nouveaux bois qui repoussent sont recouverts de velours pendant 2 à 3 mois, jusqu’en février-mars. Le velours tombe à partir de février ou mars, c’est la « fraye » des bois.
Les Chevreuils (mâles et femelles) atteignent leur
maturité sexuelle à 1 an.
Le rut se produit de mi-juillet à mi-août. Contrairement à la plupart des autres espèces d’ongulés, l’œuf fécondé reste libre (diapause embryonnaire) et ne s’implante que de fin décembre à début janvier. Diapause et gestation durent ainsi 10 mois, la gestation est différée. Mais quelques femelles fécondées en automne auront une gestation de seulement 6 mois.
Une chevrette porte généralement 2 embryons (de 1 à 3, en moyenne 1,6 à 1,8). Ce nombre décroît si les conditions sont défavorables. Les naissances s’échelonnent de mi-avril à mi-juin.

Publicités